« L’œuvre de Jean Charasse s’est toujours signalée par un rapport à la structure, même si, dans ses débuts figuratifs, cette structure pouvait être dissimulée, codée, des structures élémentaires de la parenté à l’occidentale. »

Alexandre de la Salle
Cagnes sur Mer, août 2011

Jean Charasse est né à Lapalisse en 1941, ses études le mènent à travailler dans le bâtiment. Autodidacte, il peint dés l’âge de quinze ans et commence à exposer en 1977.
Il abandonne progressivement la figuration pour se consacrer à la composition de constructions dans lesquelles il fait intervenir toutes sortes de matériaux de récupération, bois, fers rouillés, tissus; ce sera sa période « Signaux et Balises ».
A la galerie Alexandre de la Salle à Saint-Paul de Vence, il découvre l’œuvre d’Aurélie Nemours et fait la connaissance de Carmelo Arden Quin (fondateur en 1946 à Buenos Aires du Mouvement MADI); une voie s’impose à son travail, celle de l’Art Construit.
En 2004, Carmelo Arden Quin l’accepte comme membre de ce Mouvement, il simplifie ses constructions pour des compositions géométriques, en bois, constituées d’éléments parallélépipédiques qui s’emboitent et se superposent.
Dans ses derniers travaux, il recouvre d’un voile de tissu des éléments géométriques en bois préalablement fixés sur un fond, il interpose sur le tissu des parallélépipèdes en bois, qui permettent de maintenir l’architecture de l’ensemble.
Après plusieurs couches de médium la trame du tissu disparait et la Construction, en fonction de l’éclairage, se révèle dans une entente entre caché et apparent.